Theme de base (index.php)

Parmi ce lot de huit brosses à dents, trois comportent une inscription sur le manche : « Paris Qualité supérieure sterilized », « Brosse hygiénique » ou « Qualité supérieure Paris », en partie effacée. Elles sont montées à la main, comme le prouvent les trous de contreperçage. Trois brosses disposent par ailleurs d’un manche en galalithe : celui-ci a la particularité d’être dévissable et donc interchangeable.

La brosserie s’est d’abord développée chez les artisans tabletiers avant d’être mécanisée dès l’apparition des premières machines-outils dédiées en 1890.

La brosserie était très répandue dans l’Oise qui comptait une centaine d’entreprises en 1910 et qui devint rapidement le fer de lance de cette industrie. Aujourd’hui encore trois brosseries subsistent dans le département.

Les tabletiers-brossiers utilisaient des matières premières et des outils semblables aux autres tabletiers de la région, en dehors des spécificités liées à chaque objet (ici principalement le perçage et le passage des poils). Pour autant la mention de Paris était souvent inscrite afin de mieux vendre ces produits à l’étranger.