Le mobilier

Écritoire

  • Auteur

    Jean-Pierre Alexandre Tahan (1813-1892)
  • Matériaux

    Bois noirci, Laiton
  • Dimensions

    Largeur : 26,5 cm; Hauteur : 33 cm
  • Provenance

    Paris
  • Numéro inventaire

    2020.3.1

Pierre Lambert Tahan, père, est tabletier de profession : ceci n’étonne guère puisqu’il est originaire de Spa (Belgique), bien connue pour sa petite ébénisterie. Il installe sa fabrique de « boîtes et nécessaires » dans le quartier du Temple, à Paris. Toutefois, c’est son fils, Jean Pierre Alexandre, qui développe sans comparaison possible l’entreprise familiale à partir de 1844.

Il accroît la production de coffrets mais réalise aussi de plus grands meubles, tels que des bureaux ou des tables à ouvrages. « Fournisseur du Roi et des Princes », il remporte dès 1849 une médaille d’argent à l’Exposition des produits de l’Industrie, et on le nomme alors « le prince de la petite ébénisterie ».

En 1855, il porte le titre de « Fournisseur de l’Empereur », lors de l’Exposition Universelle.

Son magasin migre 34 rue de la Paix (1849 -1866), puis 11 Boulevard des Italiens (1866-1878). Médaille d’or à l’Exposition Universelle de 1867, Tahan emploie à la fin du Second Empire plus de deux-cent employés, dans plusieurs ateliers. La Maison Tahan décline après la chute de l’Empire qui l’avait tant soutenu. Ainsi, en 1882, la fabrique cesse de produire et le magasin ferme ses portes. L’écritoire, bien que modeste est là aussi typique des petites productions courantes de la maison.